La pandémie du coronavirus a subitement surprit le monde. Les gouvernements et les experts de santé hâtent pour trouver des solutions, tout en persévérant à la distance sociale et au verrouillage pour empêcher sa propagation.

Le fait d’être au verrouillage n’est pas un grand problème pour les personnes qui sont plus aptes que les autres ; en particulier à cause de leurs statut socio-économique, race, genre et identité sexuelle, environnement, et âge. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tout le monde.

Les organisations LGBTQI + du monde sont dans un état alarmant pour élucider  les effets négatives de la pandémie, sur la santé physique et mentale de leurs communautés. Ils s’efforcent également à réduire les méfaits du verrouillage, tout en rendre compte que cette pandémie croissante est susceptible d’aggraver la vulnérabilité de nombreuses personnes, et d’entraîner de plusieurs conséquences négatives pour la santé.

Beaucoup de personnes de la communauté déjà vivent avec l’anxiété et la dépression, ainsi que les études révèlent que les LGBTQI + sont trois fois plus susceptibles d’atteindre ces problèmes, à cause de plusieurs facteurs comme l’homophobie interne et externe, et le stress des minorités. D’autres vivent avec des conditions de santé préexistantes, comme les maladies cardiaques, le cancer, ou le VIH – où La recherche montre que ces conditions affectent la communauté LGBTQI+ à un taux plus élevé que les personnes non-LGBTQI+, à cause d’un niveau plus élevé d’hormones du stress et des comportements plus risquer lié à la stigmatisation, la discrimination, et la peur, ainsi qu’une plus grande consommation de tabac, d’alcool, et de substances.

Les personnes Trans*, particulièrement celles/ceux qui suivent un traitement hormonal au cours de leurs transition, ont des visites chez le médecin interrompues et ont souvent des difficultés à accéder aux services généraux nécessaires, à cause de la transphobie dans les établissements de santé. La situation pendant cette crise pourrait être aggravée, car les hormones peuvent développer plusieurs effets secondaires physiques et mentaux, si la surveillance par un médecin et l’accès aux soins de santé sont de plus en plus compromis pendant le verrouillage. Les personnes vivants/es avec le VIH avec une charge virale détectable, ou d’autres qui ne savent pas qu’elles/ils portent le virus ou ne reçoivent pas le soin et le traitement nécessaires; présentent un risque potentiel plus élevé de développer des complications suite à un COVID-19, car l’immunité corporelle est considérée plus compromise. Le verrouillage actuel et l’accès limité aux soins de santé ou à un traitement obstrué pourraient probablement avoir un impact sérieux sur leurs états de santé, et la perturbation du traitement est connue pour développer une résistance microbienne. Cliquez ici pour lire les précautions à prendre par les personnes vivants/es avec le VIH pendant la pandémie de COVID-19.

L’isolation, particulièrement de la communauté, aggravera la solitude qui est déjà  une expérience courante rapportée par la communauté LGBTQI+. Spécialement chez les aînés, qui vivent également avec l’anxiété de contracter le coronavirus, car ils sont à risque de complications potentiellement mortelles. En même temps, beaucoup jeunes LGBTQI+ qui sont habitué à accéder des espaces sûrs, et à être avec des amis, sont susceptibles d’être efforcer à la maison avec des membres de leur famille homophobes, exposés à de différentes formes de violence et à des conditions hostiles liées à leurs genre et / ou à leurs identité sexuelle, et à leurs statut VIH.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a récemment souligné l’importance de protéger notre santé mentale au cours de cette phase. Ce qui nous aiderait à contrôler les effets négatifs du verrouillage, et à soutenir notre système immunitaire. Voici donc certaines des choses que vous pouvez faire:

 

Limiter les Réseaux Sociaux et les Nouvelles

La plupart d’entre nous restent à la maison, donc nous sommes exposés à beaucoup de nouvelles qui circulent à travers différents canaux, y compris la télévision, certaines sont correctes et d’autres sont fausses. Beaucoup de ces informations diffusées sont stressantes, inexactes, et peuvent provoquer la panique. Consacrez une heure précise durant la journée pour regarder / lire les nouvelles d’une source fiable, vous aide à contrôler l’anxiété; aussi spécifiez certaines heures pour ouvrer les réseaux sociaux pour contrôler la quantité d’informations qui vous viennent.

 

Établir un calendrier

Organiser des habitudes régulières ou un genre de routine, ça va vous aider à passer une meilleure journée et à se sentir plus actif. Cela comprend la mise à l’heure des repas, du sport, du travail, de la cuisine, du nettoyage, de la marche, de la peinture, etc. Alors que la confusion dans votre emploi du temps, entraînera l’ennui ce qui provoquera l’anxiété et la dépression. Si vous rencontrez des difficultés pour démarrer votre journée, commencez simplement par les choses que vous trouvez plus faciles et agréables, puis les activités qui vous plaisent moins continueront facilement. Un exercice physique facile est une bonne idée pour commencer votre journée, car il augmente le flux sanguin et l’énergie. Egalement, pensez aux activités que toujours vous voulez les faire, mais vous ne pouviez pas parce que vous n’aviez pas le temps ou la chance de les exécuter ; par exemple s’inscrire à un cours en ligne, apprendre une nouvelle langue, regarder une certaine série, faire du yoga ou lire un certain livre etc.

 

Interrompre Votre Calendrier Si Vous en Avez Besoin!

Oui, vous nous avez bien écoutés ; c’est vrai que l’établissement d’un calendrier vous aiderait à vous sentir plus actif, mais ne le laissez pas vous faire sentir engagé au-delà de vos capacités. Si vous n’avez pas envie de vous engager dans votre emploi du temps, ça va, utilisez ce temps pour vous détendre. L’horaire vous aidera à vous sentir plus actif, mais il ne doit jamais vous faire ressentir une pression ni à vous faire du stress. Vous êtes en plein contrôle.

 

Manger Sain

De nombreuses études sur la psychiatrie nutritionnelle étaient menées et ils ont conclu ce qui suit: une alimentation équilibrée n’est pas seulement bénéfique pour la santé physique mais aussi pour la santé mentale et le fonctionnement cérébral. Une alimentation qui est riche en légumes, fruits, céréales non transformées, poissons, et fruits de mer, et en même temps qui est faible en sucre, aliments transformés, viande, et produits laitiers, contribue positivement à notre santé mental et réduit le risque de dépression de 25 à 35%. Prenez au moins 3 repas séparés par jour avec quelques collations, assurez-vous de prendre tous les nutriments essentiels, et profitez de quelques fringales malsaines mais seulement avec modération. N’oubliez pas, ne vous stressez pas de votre régime alimentaire et soyez conscient de jeter ou stocker beaucoup de la nourriture. Beaucoup de personnes dans notre communauté n’ont pas un accès à une variété de nourriture ou même de la nourriture en général. Alors, si vous en avez assez, contactez d’autres personnes autour de vous, et donnez à ceux qui en ont besoins. Nous sommes les seuls à nous soutenir pour le moment.

 

Faire du Sport Dedans et Dehors

Faire du sport n’est pas nécessairement soulever des poids ou faire des entraînements difficiles. Faire Quelques exercices simples comme des squats, des fentes, ou des étirements plusieurs fois par semaine élèveraient les «hormones heureuses», comme les endorphines et vous procureraient une sensation de bien-être. Il existe de nombreux vidéos tutoriels en ligne gratuit sur les entraînements à domicile et les étirements que vous pouvez suivre et apprendre (par exemple: Yoga avec Adrienne). Quand vous commencez à faire ces exercices physiques ça peut sembler un peu difficile au début, mais au fur et à mesure ça va devenir beaucoup plus facile. Aussi si c’est possible pour vous, marchez ou faites du jogging à l’extérieur au soleil (de préférence dans un cadre naturel) tout en respectant une distance sociale ; Cela diminue l’anxiété et la dépression et renforce votre système immunitaire. Mais, Soyez conscient des lois de votre pays concernant la sortie de la maison durant cette période, ça peut être plus délicat pour ceux qui vivent dans les villes et les lieux surpeuplés. N’oubliez pas, la priorité absolue est de vous garder en sécurité et en bonne santé.

 

Rester en Contact avec Les Autres et les soutenir

Il est très important pour nous en tant que LGBTQI + de tisser des liens de solidarité les uns avec les autres, et de soutenir les plus vulnérables entre nous surtout en ce temps. Soutenez vos proches; appelez-les régulièrement; Parlez avec eux et écoutez les bien; et ne vous limitez pas aux interactions sur les réseaux sociaux comme les likes et les commentaires sur Facebook ou Instagram. La création d’un système de soutien les uns avec les autres nous aidera à surmonter cette phase.

 

S’entraider

Beaucoup d’entre nous sont aux prises avec des problèmes qui s’aggravent depuis le début de cette crise. Certains d’entre nous ont perdu leur emploi, ne sont plus payés, ne peuvent plus payer de loyer et n’ont nulle part où aller; et aussi certains vivaient déjà avec des conditions socio-économiques difficiles. Offrir un soutien pour les autres avec les moyens possibles et à notre disposition, comme écouter quelqu’un au téléphone et fournir un support émotionnel; cuisiner pour eux; leurs donner des médicaments indispensables; et même donner un soutien financier ou autre chose, tel que soient leurs besoins et nos capacités–Cela fournira non seulement un soutien indispensable à la communauté, mais vous donnera également un sentiment de détermination et renforcera votre moral.

Profiter du Sex «Sûr»!

Pendant cette pandémie, avoir des relations sexuelles physiques est trop risqué pour nous et pour les autres. Par conséquent, le cyber-sex ou le sexting, et la masturbation sont des alternatives sûres pour le moment qui amélioreraient également notre santé mentale. Il a été prouvé que la masturbation a beaucoup de bénéfices, comme la réduction du stress, la libération de la tension, et l’augmentation du taux de dopamine aussi connue sous le nom «hormone du plaisir» qui est libérée lorsque vous masturbez. Gardez à l’esprit, qu’il pourrait y avoir des risques liés à la confidentialité et à la sécurité avec le sexting et le sex cam en particulier pour LGBTQI +, soyez vigilant. Cliquez ici pour lire les conseils de sécurité pour le sexting

 

Écouter de la Musique ou Lire un Livre

Réduire le stress, se détendre, améliorer l’humeur, atténuer les symptômes de la dépression, et augmenter la concentration, sont quelques avantages associés à l’écoute de la musique et à la lecture. Avec le temps libre disponible durant cette crise, ça peut être le bon moment pour lire un livre qui vous intéresse, ou des revues qui peuvent approfondir vos connaissances dans votre domaine d’expertise pour améliorer vos compétences. Aussi, écoutez n’importe quel type de musique que vous aimez, tel qu’elle soit classique, commerciale, EDM, ou orientale. Peu importe! À tout moment de la journée ou pendant que vous faites du sport, nettoyez votre appartement, ou faites d’autre activité, cela stimulera votre motivation immédiatement

 

Enfin, Respirer

La respiration profonde nous aide à nous calmer et à nous détendre — pour ceux qui sont capable d’aller plus loin, ils peuvent méditer, ce qui présente également de nombreux bénéfices pour leurs santé mentale. Pendant ce temps, pensez aux choses dont vous êtes reconnaissant dans votre vie, y compris les choses les plus simples que nous tenons pour acquises et qu’on pense jamais à quel point elles sont essentielles à nos vies. Un exercice de respiration populaire est la technique 4-7-8 qui est connue pour réduire l’anxiété :

Commencez par expirer complètement par la bouche, puis:

Inspirez par le nez 1 2 3 4 (secondes) – Retenez 1 2 3 4 5 6 7 – Expirez par la bouche 1 2 3 4 5 6 7 8

Vous pouvez aussi trouver beaucoup d’autres techniques de respiration en ligne qui servent à différents objectifs.

 

Une chose importante à garder à l’esprit, quoi que ce soit, ne vous obsédez pas avec une activité comme si c’était une obligation. Tout ce qui a été mentionné a l’intention de faciliter cette phase et à vous aider dans ce temps. Il y aura des moments où vous vous sentirez déprimé ou malaise et peut-être pas de bonne humeur à faire quoi que ce soit, ce n’est pas grave! Ne mettez pas des normes inachevables et irréalistes, mais planifiez un ensemble d’activités que vous aimeriez faire et en même temps soyez spontané et suivez le courant. Aussi, Ne vous pressez pas ou ne vous sentez pas mal parce que vous n’aviez pas réaliser certaines choses que vous avez en tête. Soyez patient, et finalement vous y arriverez. Au fur et à mesure, les choses deviendront plus naturelles et simples, et vous vous habituerez à un nouveau mode de vie. Et rappelez-vous « Feindre jusqu’au succès. »

Enfin, c’est très possible que beaucoup de ces sentiments négatifs que vous ressentez pourraient être affectés par les réseaux sociaux, en particulier par les personnes qui affichent leurs succès en gérant leurs vies au cours de cette phase ou en général. Gardez à l’esprit que beaucoup de ces choses publiées ne reflètent pas la vraie image, et même si c’est le cas, attention de ne pas tombez dans le cercle visqueux de comparer votre vie aux autres, car cela ne va vous faire que des sentiments pires — surtout que vous ne pourriez jamais savoir la situation réelle des autres et ce qui se passe dans leurs vies. Alors, concentrez-vous sur certaines choses positives qui se passent dans votre vie, recherchez vos succès ou accomplissement récents ou précédents, y compris vos petites réussites que souvent vous ne prêtez pas d’attention ou que vous n’avez pas attribuez le mérite de les avoir accomplies.

admin

Author admin

More posts by admin